Mollière Jean-François

Photographie

Vernissage en présence de l'artiste samedi 14 janvier

A partir de 11H

La série montrée à la galerie Gaïa s’articule autour de deux thématiques qui semblent s’opposer.

La première, architecturée et incarnée des grandes villes de l’Est américain, nous plonge dans des vapeurs et des flottements intemporels.

La seconde, désertique, chaude et minérale de la Namibie, s’écarte radicalement des représentations classiques de ces vastes paysages.

Quelques contrastes qui doucement s’immiscent en nous et stimulent l’onirisme.

Auteur & photojournaliste indépendant, Jean-François Molliere a collaboré à de nombreux ouvrages et magazines dans le domaine de l’art, du sport, et de l’architecture.

-Premier Prix Ilford de la photographie Noir et Blanc de l’année 1998

-Prix Ilford 1996 et 2000


Paysages sensibles 2

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (90 x 92)2310

Caisse américaine bois noir



Paysages sensibles 5

(55 x 53)1029

Caisse américaine bois noir



Paysages sensibles 4

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (90 x 90)2310

Caisse américaine bois noir



Paysage sensible 1

Photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (98 x 115)2520

Caisse américaine noire



Paysage sensible 7

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (50 x 60)1039.5

Caisse américaine bois noir



New York 72

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (71 x 71)1680

Caisse américaine bois noir



New York 67

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (63 x 63)1680

2022 encadrement caisse américaine bois noir



New York 64

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (58 x 58)1680

Caisse américaine bois noir



New York 50

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (70 x 150)2940

New York 59

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (91 x 69)1890

caisse américaine bois noir



Chicago 46

Tirage jet d'encre pigmentaire sur dibond (58 x 58)1680

Tirage en 5 exemplaires caisse américaine noire en bois



Chicago 27

Photographie tirage jet d'encre pigmentaire sur dibond (90 x 79)1890

Tirage en 5 exemplaires caisse américaine noire en bois



New York 7

Photographie tirage pigmentaire (120 x 84)2520

Tokyo 6

Photographie tirage jet d'encre pigmentaire papier contrecollé dibond (36 x 55)934.5

Encadrement baguette blanche sous verre



New York 11

Photographie tirage jet d'encre pigmentaire papier contrecollé dibond (90 x 90)2310

Tirage en 5 exemplaires caisse américaine noire bois



New York 69

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (92 x 135)2940

Caisse américaine bois noir



Tokyo 9

Photographie jet d'encre pigmentaire sur dibond caisse américaine (58 x 70)1575

Tokyo 4

Photographie (40 x 40)619.5

Tirage jet d’encre pigmentaire papier contrecollé dibond encadrement blanc standard 1/10



Chicago 21

Photographie (86 x 80)1890

Tirage jet d’encre pigmentaire papier contrecollé dibond caisse américaine noire 1/10
Le grand format 112X105 de l’exposition est épuisé.



Tokyo 1

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (80 x 90)1575

New York 5

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibond (130 x 104)2310

N°4/5



New York 15

Tirage jet d'encre pigmentaire (70 x 70)1575

N° 3/5 caisse américaine bois



New York 2

Tirage papier fine art sur dibon (80 x 80)1890

caisse américaine bois
Photographie visible à la brasserie Le Molière à Nantes



New York 20

photographie Edition tirage papier fine art sur dibond (58 x 70)1680

caisse américaine bois



Chicago 23

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (40 x 40)619.5

Tirage en 10 exemplaires



Chicago 22

photographie tirage papier fine art contrecollé sur dibon (40 x 40)619.5

Tirage en 10 exemplaires



Rendez-vous vidéo

Recevez ma sélection adaptée à votre projet

paiement en ligne

Colissimo à domicile ou relais

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

7 jours pour changer d'avis

Jean-François Mollière

Photos éditées en 9 exemplaires tirage sur papier jet d’encre pigmentaire contrecollé sur dibond et encadré dans une caisse américaine en bois.

Auteur photographe, reporter indépendant et journaliste, le manceau Jean-François Mollière a collaboré à de nombreux ouvrages et magazines dans le domaine de l’art, du sport, et de l’architecture. Directeur artistique, Jean-François Mollière scénographie également des aménagements photographiques de lieux publics et privés.

En 30 ans de recherches photographiques, Jean-François Mollière n’a cessé de se défaire des accoutumances, d’aller là où l’imaginaire devient plus fort. Pour battre en brèche l’inéluctabilité de la finitude, pour résister, inexorablement. On reconnaît dans sa photographie, des images, des icônes très inspirées par le cinéma et la peinture.”

Valérie Fade-Py

Récompenses :

  • Premier Prix Ilford de la photographie Noir et Blanc de l’année 1998
  • Prix Ilford 1996 et 2000
  • Prix de la photographie urbaine de la MEP 2021 (Maison Européenne de la photographie) et du magazine Fisheye

Livres :

  • “Des Routes” Production Edition Macadam Photographies 1994
  • “24 Heures Production Edition”Transit Collectif de Photographes 1996
  • “Près de Etoiles” Production Edition “Près des Etoiles” Juin 2012
  • “ Hand Art” Production FFHB Edition De La Martiniére Sortie Octobre 2012

A photographic research synonymous with multiple quests

“Jean-François Mollière, a photographer, freelance reporter and journalist from Mance, has collaborated on numerous books and magazines in the fields of art, sports and architecture. As an artistic director, he also designs photographic installations for public and private places. These commissioned works necessarily bear the imprint of his photographic research.

In 30 years of photographic research, Jean-François Mollière has never ceased to break away from habit, to go where the imagination becomes stronger. To beat back the ineluctability of finitude, to resist, inexorably. We recognize in his photography, images, icons very inspired by cinema and painting.” Valerie Fade-Py