Salas Borquez Franco

Franco Chilien - Peinture

La fraction

Huile sur toile (100 x 100)3200

2020



Vague hurlante

Huile sur toile (81 x 130)3200

Elément

Huile sur toile (100 x 100)3200

Réservée



Dessin

Crayon sur papier (70 x 50)700

Œuvre encadrée en baguette bois blanc verre musée anti-reflet



Exposition Le Sillage St Malo 2019

0

L'océan aveugle

huile sur toile 2016 (273 x 159)8000

le chaos et l'ordre

huile sur toile 2016 (182 x 260)

prix sur demande



la furie

huile sur toile 2016 (312 x 166)

prix sur demande



Exposition Le Sillage St Malo 2019

0



Exposition Le Sillage St Malo 2019

0

Franco Salas borques



Atelier Franco Salas Borques

0

Franco Salas Borques atelier

Pour comprendre et voir le travail in situ, l’artiste accepte d’ouvrir son atelier sur rendez-vous. Contactez-moi pour organiser une visite privée au 02-40-48-14-91 (max 6 personnes)



Rendez-vous vidéo

Recevez ma sélection adaptée à votre projet

Procédez au paiement par virement

Colissimo à domicile ou relais

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

7 jours pour regarder si votre oeuvre est bien celle que vous recherchiez

Franco Salas-Borquez

Franco Salas Borquez est né en 1979, sur l’Île de Chiloé au Sud Austral du Chili.

Le travail de Franco Salas-Borques est le fruit de sa réflexion consciente et inconsciente envers le monde et le caractère amorale de la nature, au delà de la dichotomie du bien et du mal. C’est donc presque naturellement et instinctivement que le peintre développe son travail à travers la thématique de la mer déchainée. Lorsqu’il peint, Franco Salas-Borques fait appel à son intuition pour exercer des gestes chargés de force et de tension. Sa liberté d’artiste s’exprime alors dans toute cette révolte et peu à peu la mer prend vie, les vagues hurlent telles des âmes. Ensuite, l’agitation créatrice laisse place à la patience, telle une méditation qui permet de ressentir l’intensité de l’instant. L’étape finale du tableau est une sorte de recommencement, l’artiste se détache de ses peurs et de sa rigueur technique. Avec ces derniers gestes, il dessine la force du vent qui libère la mer de sa propre colère. À travers le langage universel et poétique de l’artiste, on découvre la peinture comme force créatrice et destructive où seule la beauté peut être sauvée.

texte de Nathalie Tatai-Pogioni

16 - 29 / Saint Malo Chapelle St Sauveur / Le sillage