Edwin Wide Donnart

Street art, Photographie

SOLDAT 1915

Acrylique sur toile (195 x 130)3500

IDFRA EA

Acrylique sur toile (130 x 97)1900

7.12.19 14H39

Acrylique sur bois (100 x 70)

Vendu



05-01-17

Acrylique sur toile (195 x 130)3200

CHRISTIAN

Acrylique sur toile (114 x 146)

Vendu



6-11-19 22H01

Acrylique sur bois (100 x 70)1900

03/01/18 14:15

Mixte : spray & acrylique sur bois (100 x 70)

Toile sur châssis Prix 1500€



25-10-17

Acrylique sur bois (100 x 70)

Vendu
Vidéo source pour cette œuvre traitant du risque des écrans sur les enfants

https://www.ina.fr/video/S667143_001



IDFRA BL

(130 x 97)

Vendu



Abandoned place #4

Photographie (40 x 60)350

Tirage sur dibond



Abandoned place #2

Photographie (40 x 60)350

Tirage sur dibond



Abandoned place #1

Photographie (40 x 60)350

Tirage sur dibond



Teaser Expo ARTEFACTS



Fresque Nantes Rue Arche Sèche

Fresque

Edwin Wide

Edwin Wide atelier

Pour comprendre et voir le travail in situ, l’artiste accepte d’ouvrir son atelier sur rendez-vous. Contactez-moi pour organiser une visite privée au 02-40-48-14-91 (max 6 personnes)



Rendez-vous vidéo

Recevez ma sélection adaptée à votre projet

Procédez au paiement par virement

Colissimo à domicile ou relais

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

7 jours pour regarder si votre oeuvre est bien celle que vous recherchiez

Edwin Wide

Depuis son enfance, Wide est fasciné par les espaces abandonnés, cédés par l’homme au sauvage. Ces ruines modernes nous renvoient à notre propre temporalité, à l’impermanence de toute chose. Cela fait 20 ans qu’il réalise des peintures, par essence éphémères, dans ces lieux en décomposition. Cette pratique a développé chez Wide un intérêt pour l’obsolescence produite par le temps et l’a amené dans cette recherche d’esthétisation de l’éphémère vers le Glitch art. Cet art consiste à reconnaitre la beauté dans les erreurs d’affichage des images numériques, sous la forme de fragmentations, de répétitions et d’artefacts.

Wide tente de reproduire en peinture cette esthétique de l’obsolescence technologique qui peut apparaître sur nos écrans LCD. La collecte de photos d’identité, témoignages d’un instant T, et la capture de mots tirés du flot d’information en continu à la fois « news » et déjà dépassées, constituent la matière première du travail d’atelier de Wide. Il explore ces thèmes dans des œuvres tendant vers l’abstraction, en expérimentant différents supports et techniques.

« Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. » François-René de Chateaubriand

11 - 28 / Galerie Gaia / Artefacts