Détail d'une oeuvre sur papier blanc

Incision scalpel sur papier blanc

Rivage

Papier (84 x 64)2900

Empreinte

0

Nigredo

Incision au scalpel sur papier noir Moulin de la Roque (68 x 50)1300

Rubedo

IIncisions au scalpel sur feuille de cuivre marouflée sur papier traditionnel indien (50 x 70)2200

Détail de matière

Incisions sur feuille de cuivre

Nigredo

Incision au scalpel sur papier noir Moulin de la Roque (68 x 50)1300

Encadrement baguette aluminium Nielsen noir mat
œuvre posée en rehausse sur fond et verre musée.

Animus Anima 9

Incisions au scalpel sur feuille d’argent marouflée sur papier traditionnel indien (60 x 76)2200

Anne Gaiss

Plasticienne

lAnne Gaiss est née en 1976 à Nantes. Entre macrocosme et microcosme, l’univers d’Anne Gaiss puise aux sources de l’invisible. Qu’il s’agisse de la structure interne de la matière révélée par la science, ou de la matière céleste perdue aux confins de l’espace, il s’agit ici bien d’une quête de ses mystères sur les chemins de la conscience, l’artiste devient passeur, chamane, celui qui permet de voir « au travers », « au delà » de notre réalité. Inspirée des écrits alchimistes, elle recrée le monde, d’une unité devenue dualité puis fractionnée sous la lame du scalpel, des ténèbres à la lumière, elle joue, transforme, métamorphose, transmute le visible pour en faire émerger la quintessence. L’alchimiste Martin Ruland disait que « l’imagination est l’astre dans l’homme, le corps céleste ou supracéleste ». Impalpable, subtil, l’esprit devient forme, la forme devient matière, la matière devient conscience. Pour l’alchimiste le métal a une âme, c’est ce que l’artiste nous révèle dans ces papiers. Leur surface couverte de métal devient miroir de l’âme, la ciselure nous amène vers l’envers de celui ci. « Connais-toi toi-même et tu connaitras l’univers » était la maxime du temple de Delphes. Derrière l’exploration de la nature de la matière, l’artiste propose ici à la manière de l’alchimiste de projeter comme le suggérait Jung l’inconscient dans l’obscurité de la matière afin de l’illuminer. La déconstruction du vide pour la reconstruction de la forme. La peau finement soulevée et ajourée nous livre un monde d’émotions et de sensations, l’émergence à partir du vide de l’œuvre d’une « scupture du vivant », création somptueuse ondulante, vibrante, lumineuse. La vibration du scalpel à l’origine de la forme, la lumière jouant sur le métal aux source de l’anima mundi.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2018 : Spendor solis, Galerie Virginie Louvet, Paris, France 2016 : La matière et l’espace, Galerie Caroline Tresca, Paris, France 2014 Destins croisés, Galerie du Haut-Pavé, Paris, France Mues et merveilles, SEL, Sèvres, France Incarnation, Maison Laffitte, France 2013 : Metamorphosis, Galerie Brumaire, Paris, France Constellations organiques, Galerie Dom-Art, Dax, France 2012 : Jardins de Paradis, Galerie FAE l’Atelier, Boulogne-Billancourt, France

EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection)

2018 : Drawing Now 2017 : Rétrospective petits formats, Galerie du Haut-Pavé, Paris, France Traits d’union, Galerie Dom-Art, Dax, France Art Hors Normes, Lanxi Gallery, Shangaï, Chine Galerie Gaïa, Nantes