"Il peint sur Nantes" Toma L 21 Mai 20 Juin 2020

Télécharger le Catalogue de l’exposition

L’ Exposition est reportée , on se la garde bien au chaud pour en profiter quand nous pourrons nous revoir tous ensemble.

Tomber par hasard sur le travail de Toma L est la plus belle des chutes!

Chuter c’est être arrêté de force, reprendre sa respiration par nécessité avant de se remettre sur pied et comprendre là où l’on s’est fait mal. Après coup, nous découvrons que la peinture de Toma L est un croche pied facétieux du bonhomme qui malicieusement s’amuse de notre gamelle dans un tintamarre incroyable de couleurs. Nous pourrions aussi perdre pied dans les fonds blancs de ses lithos maculées par ses contours de velours noirs ou ses flaques d’encre. Mais dans chaque face à face avec une oeuvre de Toma L, il y a de toute façon une histoire à tiroir à dé-nicher.

Ça tombe bien… “Il peint sur Nantes”, première exposition à la Galerie Gaïa pour Toma L, comme une pause à la maison, dans son pied à terre.

2015 - 2020 - 5ème saison pour la Galerie Gaïa.

Votre fidélité sera infiniment précieuse


Polymorphie Jorj Morin

L’exposition POLYMORPHIE c’est le désir de faire découvrir à ceux qui ne connaissent pas l’artiste nantais Jorj MORIN, comme il est passionnant de regarder un artiste se confronter à des supports différents qui offrent des contraintes jubilatoires. Découvrir ses peintures, ses gravures mais aussi des gouaches, des stèles et des tapisseries, où la ligne claire et la palette de couleurs nous font intimement vibrer.

Du 01/16/2020 au 02/01/2020


Fêtes - Art 2019

Des idées cadeaux à partir de 20€ suivez Instagram et Facebook Une idée par jour dans le calendr-idées suivez Instagram et Facebook Retrouvez ces idées dans l’onglet Artiste Fêtes-Art Des bons cadeaux Livraisons offertes OUVERTURES SPECIALES EN DECEMBRE 2019 Ouvertures du lundi 2 au lundi 23 de 11H - 19H Ouverture les dimanches 8 - 17 - 22 /12 de 15H à 19H

Du 12/02/2019 au 12/23/2019


Les galeries, le dimanche 24 Novembre

Dans cette invitation, la virgule est importante ! En effet, elle initie le temps d’une pause, le temps d’une déambulation, le temps du regard qui sourit à ce qui se propose, le temps qui permet d’envisager un après en l’occurrence la Nuit des Galeries #4 en 2020 ! En cet après-midi du dimanche 24 novembre, l’occasion sera pour les fidèles de nos lieux, aux amoureux-curieux d’artistes de franchir le pas de nos portes, de re-découvrir nos galeries et nos lieux et surtout les artistes que nous y accueillons avec toujours autant de bienveillance et la volonté insensée – mais si grisante - de leur promotion et diffusion !

Du 11/24/2019 au 11/24/2019


De l'art ou du bacon? Discussion débat

DIMANCHE 24 NOVEMBRE dernier jour de l’exposition de Philippe LECOMTE. Ce sera l’occasion de causer avec vous de l’état de la critique d’art. Comment parler d’art aujourd’hui, avec la présence de Louis Raimond journaliste

Du 11/24/2019 au 11/24/2019


Dessin et Peinture de Philippe LECOMTE

VERNISSAGE VENDREDI 8/11 18H - 20H Sélection de dessins et toiles, une abstraction qui n’en est pas une, la seule condition pour le savoir est de prendre son temps devant chacune et de se laisser faire et faire confiance à son instinct. La couleur fera le reste. L’exposition se clôture le DIMANCHE 24 NOVEMBRE de 13H à 18H dans le cadre de l’évènement “Les galeries, le dimanche” organisé par l’association Art Galeries Nantes.

Du 11/07/2019 au 11/24/2019


C'est ouvert tout l'été

La galerie est ouverte du jeudi au samedi 11H 19H SAUF LES 1ER - 2 - 3 - 15 AOUT 2019

Du 07/28/2019 au 08/31/2019


Vagabondage avec Elisabeth WADECKI

A propos de la peinture d’Elisabeth Wadecki

Proust disait « écrire pour éclaircir la vie ». On pourrait dire de même de la peinture d’E.W. Sa peinture est lumineuse. L’artiste dit avancer sur son chemin, sereinement, partant de rien et vers nulle part, avec comme seule quête, nécessité, cette route, l’acte de créer et d’être présente à la vie. Les traces laissées sont ce que cette artiste recueille de la transformation constante de la nature et de la fugacité des éléments. L’acte pictural ne relève pas chez elle d’une projection mais elle garde la trace d’une circulation entre sujet et monde. Au carrefour du temps et de l’espace, elle fixe sur la toile quelque chose des petites bulles décrites par Proust. Sa peinture n’illustre pas elle est la sensation de sa propre réalisation. Cézanne a apporté à HantaÏ l’assurance que la voie de la peinture moderne consistait dans l’expression par la couleur. La force de la couleur peut à elle seule donner à la forme sa plénitude et rendre compte de la construction du monde. Cézanne lui a également apporté l’évidence que la voie du moderne en peinture passait par l’aménagement de blanc aussi important que les zones peintes et que l’ensemble peint et non peint pouvait et devait s’agencer en un plan respirant dont pas un point ne s’enfonce. E.W. peut faire sienne cette position picturale. L’espace blanc, « vide » dans la peinture de cette artiste, n’est pas quelque chose de vague ou d’inexistant mais un élément dynamique et agissant. Il est le lieu de non-dits et donc de tous les possibles. Ce « rien » relie l’espace peint à un monde invisible, il vise la plénitude. C’est peut-être un état vers lequel tend cette peinture. Comme l’explique François Cheng dans « Vide et plein, le langage pictural chinois » ce « vide » constitue sans doute le lien par excellence où la forme, la couleur ou le « plein » serait à même d’atteindre cette vraie plénitude. La peinture d’E.W. provoque une ouverture de perceptions, une sollicitation des sens, outre la vue, où se joue une incorporation du réel, une union entre le corps, le sujet, et le monde qui l’entoure. Partout, le geste de l’artiste semble dans son élan, sa variété, capter les souffles qui animent l’univers. Il s’arrondit, s’allège et se fragmente en touches denses ou fluides, s’effiloche pour mieux épouser l’essence cachée des choses. Sa peinture garde la trace d’un frémissement à travers le temps, comme si l’œil du peintre n’avait capté que l’essence même du réel, tel un calligraphe qui, dans la vitalité et l’immédiateté de son geste, jette ça et là un jaune moisson, un vert lentilles d’eau, un rose ou un terre-de-sienne d’argile, et prend son envol dans l’espace subtil d’un blanc mat, ou celui d’un bleu crépusculaire… Où il n’est question que de notre « être au monde… »

Du 07/05/2019 au 07/27/2019


ISTHME

peinture et collage - estampe “Quand la peinture vient des moments passés en mer, la nuit, quand le monde est ombre géante, voie lactée et frémissement de lumière, quand se révèlent toutes les nuances de bleus, alors le voyage de la matière sur la toile sublime la rencontre de l’eau et du ciel.”

Du 06/06/2019 au 06/29/2019