Soulié Tony

Paris - Oeuvre sur papier

La rue de la Soie

Lithographie (90 x 76)890

Rendez-vous vidéo

Recevez ma sélection adaptée à votre projet

Procédez au paiement par virement

Colissimo à domicile ou relais

Oeuvre originale avec certificat d'authenticité

7 jours pour regarder si votre oeuvre est bien celle que vous recherchiez

Tony Soulié

Artiste de renommée internationale, Tony Soulié est né en 1955 à Paris où il vit et travaille.

Grand voyageur, artiste nomade, Tony Soulié est un véritable touche-à-tout (peinture, photographie, gravure, installation, land art…). Ses œuvres mixtes ayant la plupart du temps la photographie comme support en font un artiste au rayonnement international. C’est tout naturellement qu’il a trouvé sa place au sein de la collection de la Galerie l’Estampe, enrichie désormais par l’exotisme, la couleur et l’élégance d’un travail plastique étonnant.

Dans ses œuvres les plus récentes, Tony Soulié semble vouloir moins marquer esthétiquement le pouvoir du geste. Il s’éloigne sensiblement d’une période où la spontanéité du corps internait avec plus de présence encore que l’esprit. Il s’est écarté aussi, volontairement, de toute éventuelle référence picturale historique, de tout étiquetage, sans renier pour autant toute connotation utile, tout acquis salutaire. La construction, l’ossature paraît beaucoup plus pensée, plus cosmique et même plus perturbée. Il tient à une certaine dualité de l’architecture opposée au chaos. Cela lui permet de laisser finalement une petite part d’aléatoire dans une même suite de tableaux. Mais il est bon de préciser maintenant que Tony Soulié travaille à plusieurs tableaux en même temps, sans notations préparatoires, chacune des toiles en cours servant un peu de préparation à la suivante, chacune étant la prémice de l’autre.

Parallèlement aux toiles, Tony Soulié réalise, des œuvres sur papier parfaitement nouvelles. Composées sur fond de lithographies bicolores en aplats ( gris et noir), il invente des formes qui occupent assez classiquement l’espace. Il traite là de l’apesanteur et réfute la verticalité, casses les axes et les fait tourner, respectant ainsi l’horizontalité imposée par le fond double. La forme peinte est présentée comme suspendue, flottante, en lévitation. Ainsi se crée une ambiguïté qui donne à voir une série très différente, mais cousine des tableaux. Dans ce travail, la dimension sensuelle prend une valeur nouvelle et plus évidente. Mais soyons assurés que Tony Soulié se garde bien de l’élégance à laquelle il répugne. Il sait ce qu’il veut et tente de le réaliser avec succès.

(Article de Patrick-Gilles Persin)

Internationally renowned artist, Tony Soulié was born in 1955 in Paris where he lives and works.

Great traveler, nomadic artist, Tony Soulié is a real jack-of-all-trades (painting, photography, engraving, installation, land art…). His mixed works, most of the time using photography as a support, make him an artist with an international influence. It is quite naturally that he has found his place in the collection of the Galerie l’Estampe, enriched from now on by the exoticism, the color and the elegance of a surprising plastic work.

In his most recent works, Tony Soulié seems to want to mark less aesthetically the power of the gesture. He moves away appreciably from a period where the spontaneity of the body interfered with even more presence than the spirit. He also moved away, voluntarily, from any possible historical pictorial reference, from any labeling, without denying for all that any useful connotation, any salutary asset. The construction, the skeleton seems much more thought, more cosmic and even more disturbed. It holds to a certain duality of architecture opposed to chaos. This allows him to finally leave a small part of randomness in the same sequence of paintings. But it is good to specify now that Tony Soulié works on several paintings at the same time, without preparatory notations, each of the paintings in progress serving as a little preparation for the next, each being the premise of the other.

In parallel to the paintings, Tony Soulié realizes, works on paper perfectly new. Composed on a background of two-colored lithographs in flat tints (gray and black), he invents forms which occupy the space rather classically. He deals there with weightlessness and refutes verticality, breaks the axes and makes them rotate, thus respecting the horizontality imposed by the double background. The painted form is presented as suspended, floating, levitating. Thus, an ambiguity is created that gives us the opportunity to see a very different series, but related to the paintings. In this work, the sensual dimension takes on a new and more obvious value. But let’s be sure that Tony Soulié is well aware of the elegance to which he is averse. He knows what he wants and tries to achieve it successfully.

(Article of Patrick-Gilles Persin)

G a l e r i e G a ? a / Tony Soulié